Association pour la Promotion de l'Utilisation des Logiciels Libres en COrrèze

Forums d'échanges entre les utilisateurs de logiciels libres de Corrèze

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 17-11-2010 02:43:44

taziden
Modérateur

Des iBad pour les collégiens corréziens

Les faits :
Le Conseil Général décide de fournir des iBad à 2500 élèves de collége et 800 professeurs à la rentrée 2010 : http://www.itespresso.fr/correze-fait-c … 39034.html

Les chiffres :
Coût de l'investissement : 1.4M€
Coût annuel : 25k€

Tout ça me laisse un peu sans voix.
A vos réactions.

Hors ligne

#2 17-11-2010 11:10:22

torquemada
Adhérent

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

3 choses me chagrinent dans cette opération ...

1/ le cout , en effet , 424 € par machine livrée ... ( à ce prix là, avec un peu de RJ45, des desktops basiques , on équipe combien de salles de classe en collége , etc ... )
2/ l'utilité pédagogique discutable de la technologie "tablette"
3/ le signe envoyé par le choix de la technologie... qui est que l'apprentissage des NTIC n'est pas un apprentissage de la citoyenneté numérique mais un apprentissage de la soumission numérique ...

et sur le 3eme point, je diverge de certains d'entre vous ... Une archos ou un Ipad, pour moi c'est pareil ...
ce sont des outils de consommation , comme l'est le Jolibook que j'évoquais ailleurs hier , et leur utilisation d'un OS libre ou pas ne change rien ... celà reste des terminaux minitel 2.moncul ! et saymal !

kapisp10.gif

Dernière modification par torquemada (17-11-2010 11:11:58)


érectus et encore pas tout le temps ayant franchi le cap, mais qui  se sent pô Sapiens linuxus Sapienspour 2 sous ...
Le blog du passejaĩre

Hors ligne

#3 18-11-2010 12:11:58

Lololehéros
Adhérent

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Moi, j'aime bien les livres, l'imagination et la créativité.
Il y aurait davantage à privilégier des pédagogies participatives type écoles freinet plutôt que d'investir dans de la technologie où la créativité sera limitée, avec des logiciels tout prêts qui ne s'utilisent que d'une seule manière. Moutons, rentrez dans le rang. Les rêveurs, les fainéants, les maladroits et les rebelles apportent énormément à la société, il faut les garder, pas préparer un modèle de cyber-élèves qu'on prépare surtout à être des travailleurs/con-sommateurs.Je préfère encore que les élèves jouent aux cartes, il y a au-moins de la sociabilité.

Enfin bon, je ne connais pas l'Ipad, c'est peut-être super intéressant pour la pédagogie ?

Pour finir, on supprime des profs et on investit dans des outils numériques. Ça n'annonce rien de bon à mon avis...

Hors ligne

#4 18-11-2010 13:13:28

torquemada
Adhérent

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

lolo , le fond du probléme n'est pas l'outil"technologique" , ni même l'outil ( ou la méthode )"pédagogique" ...

Le fond du probléme c'est :
l'école doit elle former l'homo-numéricus à être un soumis ou un citoyen ?

je renvoie ceux que ces questions intéressent aux actes du colloque du CREIS "fichage et controle social"
un résumé des conclusions est dispo sur le site de la ldh de toulon ... ici

ka2210.jpg

Dernière modification par torquemada (18-11-2010 13:21:30)


érectus et encore pas tout le temps ayant franchi le cap, mais qui  se sent pô Sapiens linuxus Sapienspour 2 sous ...
Le blog du passejaĩre

Hors ligne

#5 18-11-2010 22:11:08

elfnoir
Adhérent

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

ma fille reçois son ipad demain soir j'essaillerai de faire un resumer de la soiré
pour ma par je ne vois pas l'intéré d'un telle outil dans un cadre educatif. un ipad c'est une sorte de gros telephone portable il est fait pour communiquer principalement sur internet et toute les applications tende vers ça alors qu'elle est l'intéré d'un telle appareil hors mis permettre a nos cher tête blonde de s'abrutir sur msn ou facebook
le seul avantage que je vois a cette appareil c'est de supprimer les livres mais si ce n'est que pour avoir des livre electronique est ce que l'investicement en vos le cout ? un simple livre electronique beaucoup moin cher n'aurais pas suffit.
de plus avec un ordinateur les possibilité créative sont importante de part les logiciels mais aussi de part l'outil lui même aprés tout pour créer des application pour ipad il faut ....... un ordinateur

Hors ligne

#6 18-11-2010 23:27:01

kinux
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Fin du cours de SVT :
- Alors, pour demain, vous mettez sur vos cahiers de textes, qu'il faut télécharger l'application suivante "Nutrition.exe" et "Pulmo.exe" sur vos Ipad, car nous allons aborder l'appareil digestif et l'appareil respiratoire. C'est noté ? Très bien !

2 heures après en cours de physique....

- Pour lundi prochain, n'oubliez pas de venir avec vos Ipad. Il faudra télécharger le logiciel "ventose.exe", attention il nécessite Adobe Flash Player.... n'oubliez pas de le télécharger lui aussi si besoin est !"

Et pour finir, en français
:
- [i]comme je vous l'ai dit en début d'année, vous allez commencer aujourd'hui, un exposé sur Guy de Maupassant, qui a vécu je vous le rappelle, au 19è siècle. Vous prenez vos ipad : cherchez-moi pour le groupe n° 1,  toute documentation accompagnée de photos. Le groupe n°2, rédigez sur vos ipad, à l'aide du traitement de texte, une biographie que vous allez réaliser en commun.... vous imprimerez par la suite, les résultats de vos travaux....   /   "on imprime comment M'dame ?" "le logiciel de traitement de texte, il est où, M'dame ?"  /  "Pfffff.... allez faire tout ça au CDI !! Il y a des ordinateurs au moins là-bas !"


Dans Linux il y a un noyau, dans Windows des pépins...
Linux: Be Root !   Windows: Re Boot !

Hors ligne

#7 19-11-2010 00:01:55

cbn
Administrateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

+1
lol:lol::lol:


Étant philosophe, j'ai un problème pour chaque solution.

Hors ligne

#8 19-11-2010 00:50:46

Ordicollege
Membre

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

car insurance quotes 285103 viagra 578668 alternatives to viagra mzlrb mortgage refinance 296

Dernière modification par invité (13-08-2012 17:20:27)

#9 19-11-2010 09:23:29

kinux
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

@ ordicollège : avec tout le respect que je dois à l'opération "ordicollège" (au demeurant tout à fait utile pédagogiquement parlant pour ce qui est du notebook), cette discussion que vous percevez comme étant "une discussion de café du commerce" n'est tout simplement :

- qu'une mise en situation de ce qui pourrait arriver dans une salle de cours,
- une argumentation bien concrète démontrant mes doutes quant à l'utilité pédagogique d'un tel outil...

Fréquentant les cafés du commerce, certes.... je fais mon méa-culpa.... mais je fréquente aussi les salles de cours. Il me semble que je suis donc bien placée pour imaginer cette situation relevant d'une discussion "digne du café du commerce" smile

Pour ce qui est de la possibilité de refuser cet outil par les parents, je doute que cela se fasse :

- par effet de mode... C'est "hype"...
- par ignorance quant aux capacités de cet outil : c'est "nouveau", c'est donc génial : ça attire...
- par opportunisme (ceci pour les personnes aux faibles ressources : là, à la rigueur, rien à dire neutral )

Franchement... il aurait mieux valu rester sur les notebook... c'était plus justifié quant :

- à l'utilité pédagogique,
- à la réduction de la "fracture numérique"
- aux possibilités offertes par cet outil.

Sans rancune....
de la part d'une maman libriste, enseignante.


Dans Linux il y a un noyau, dans Windows des pépins...
Linux: Be Root !   Windows: Re Boot !

Hors ligne

#10 19-11-2010 13:29:15

Cpia
Membre

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

kinux a écrit :

Fin du cours de SVT :
- Alors, pour demain, vous mettez sur vos cahiers de textes, qu'il faut télécharger l'application suivante "Nutrition.exe" et "Pulmo.exe" sur vos Ipad, car nous allons aborder l'appareil digestif et l'appareil respiratoire. C'est noté ? Très bien !

2 heures après en cours de physique....

- Pour lundi prochain, n'oubliez pas de venir avec vos Ipad. Il faudra télécharger le logiciel "ventose.exe", attention il nécessite Adobe Flash Player.... n'oubliez pas de le télécharger lui aussi si besoin est !"

Et pour finir, en français
:
- [i]comme je vous l'ai dit en début d'année, vous allez commencer aujourd'hui, un exposé sur Guy de Maupassant, qui a vécu je vous le rappelle, au 19è siècle. Vous prenez vos ipad : cherchez-moi pour le groupe n° 1,  toute documentation accompagnée de photos. Le groupe n°2, rédigez sur vos ipad, à l'aide du traitement de texte, une biographie que vous allez réaliser en commun.... vous imprimerez par la suite, les résultats de vos travaux....   /   "on imprime comment M'dame ?" "le logiciel de traitement de texte, il est où, M'dame ?"  /  "Pfffff.... allez faire tout ça au CDI !! Il y a des ordinateurs au moins là-bas !"

2 choses a rectifier

sur mac le .exe n'existe pas  .dmg
pas de falsh sur les Ipad Iphone IPod.


le mod sex de linux.
date;cd ~;gunzip;strip;touch;finger;mount;fsck;more;yes;umount;sleep

Hors ligne

#11 19-11-2010 13:36:31

PapaPingouin
Membre

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Cpia a écrit :

le mod sex de linux.
date;cd ~;gunzip;strip;touch;finger;mount;fsck;more;yes;umount;sleep

lol Trop fort !


Linux ?
y'a moins bien ...
Mais c'est plus cher !

Hors ligne

#12 19-11-2010 13:56:47

taziden
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Et effectivement, on aura le meme comportement avec l'ipad qu'avec ubuntu. Du fait du manque de formation des enseignants, ils demanderont aux eleves de faire tourner des .exe sur les tablettes ce qui bien sur ne fonctionnera pas.
Je sens qu'on va en entendre de belles dans les semaines/mois a venir ...

Hors ligne

#13 19-11-2010 14:33:30

kinux
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Du fait du manque de formation des enseignants, ils demanderont aux eleves de faire tourner des .exe sur les tablettes ce qui bien sur ne fonctionnera pas. ===> et vi ! c'est bien pour ça que je l'ai mis !! tongue

Va falloir que les profs se penchent maintenant sur Mac pour trouver des programmes DIDACTIQUES pour leur matière, compatible... MAC ! A moins qu'ils en restent à de la simple consultation de données que le oueb fourni à foison.... Mais la pratique par l'exercice ? seuls les logiciels didactiques le font !!

Je leur souhaite une grande capacité d'adaptation pour appréhender tout cela.:cool: et une bonne dose de courage... pour trouver un stage de formation intitulé : "la didactique disciplinaire à travers l'usage de l'Ipad".


Dans Linux il y a un noyau, dans Windows des pépins...
Linux: Be Root !   Windows: Re Boot !

Hors ligne

#14 19-11-2010 15:01:05

taziden
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

A se demander si le choix ne s'est pas uniquement fait sur un critere 'fashion' ?
Tant que le CG ne nous fournit pas la liste des candidats, il est permis de se poser la question ...

Hors ligne

#15 19-11-2010 16:17:54

freesbeur
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Il faut etre IN lol

Hors ligne

#16 19-11-2010 21:46:52

taziden
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

http://www.journaldunet.com/ebusiness/i … 1110.shtml

Meilleure lecture et meilleure mémorisation sur papier que sur tablette, résultat d'une étude : http://www.miratech.fr/blog/eye-trackin … urnal.html

Hors ligne

#17 20-11-2010 01:43:05

Gtom
Administrateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Je reprend part au debat après une petite semaine de pause pour faire en sorte que nos discussions dépasse l'état de dicussion de comptoire smile avec un long, long très long post ... désolé big_smile

Tout d'abord je tien à répondre à Bernard (Ordicollege) suite à l'échange entamé ici http://www.pullco.fr/forum/viewtopic.php?pid=3036#p3036

Ordicollege a écrit :

En réponse à Thomas :

➢     en clair : belle opération puisque utilisant du libre. Et dans le cas  contraire, cela aurait été une « mauvaise opération » ?

Oui sans doute, mais ce n'est pas aussi simple. Le choix du libre est important pour toutes les raisons que j'ai évoquées quant aux libertés qu'il confère à ses utilisateurs. Mais ce choix n'est pas suffisant à la réussite ou pas d'une opération telle qu'ordicollège. Ce qui est déterminant c'est les objectifs qu'on se fixe au travers une telle opération et les moyens que l'on met en place pour les atteindre. Ce que j'attends de l'école, in fine, est la formation de futurs citoyens capable de s’informer, de communiquer avec les autres, de trier de l'information, de développer un sens critique. Lorsqu'un élève a développé ces capacités, il est plus apte à prendre des décisions en conscience et à prendre sa place dans une société démocratique.
En ce sens, les logiciels libres par leur transparence, la possibilité de contrôle et de maitrise qu'ils offrent à leurs utilisateurs les rendent plus aptes à répondre à ces objectifs. Quoique vous pourrez en dire, le choix de solutions propriétaires reste un mauvais choix. Parce que faire ce choix conduit à enfermer l'utilisateur dans des pratiques que l'on a décidé pour lui. Dans ce cas, l'utilisateur n'a pas le choix d'adapter l'outil à ses besoins. Il est contraint d'adapter ses besoins à l'outil.

Ordicollege a écrit :

➢    Le collège n’a pas pour objectifs  pédagogiques d’étudier à ce niveau le fonctionnement d’un programme. Ce  n’est même pas du tout au programme !

➢    Belle approche, mais peu en phase encore  une fois avec l’enseignement au Collège. Au collège, la démarche est  bien davantage celle d’associations comme Sesamath (je conseille à tous  un petit tour sur leur site).

Très bien, j’avoue que je ne connais pas les programmes au collège ; mes exemples sont invalides, je veux bien l'admettre. Mais je m'inscris ici dans un débat de société plus large sur la question de l'éducation au numérique à l'école. Mon point de vue est que le libre répond parfaitement aux missions de l'École publique par les valeurs de liberté d'entraide et de partage qu'il porte. Faire le choix d'utiliser du libre à l'école est donc un choix politique qui doit prendre partie entre différents modèles économiques, visions de la société et de son avenir.
Je constate également au travers de votre réponse que vous ne souhaitez pas vous placer sur ce champ là  , puisque vous n'apportez aucun commentaire ou remarque sur les arguments que j'avance sur le fond. Je peux le comprendre au vu de votre position en tant que chef de projet impliqué dans une organisation qui dépend de décision politique. Je regrette simplement que vous ne puissiez pas répondre sur le fond, mais seulement sur les points qui  concernent très concrètement l'opération ordicollège.

Ordicollege a écrit :

➢    Par  expérience, dans les familles des élèves dotés de matériels sous  environnement Linux, le taux de transfert, c’est à dire d’installation  du même logiciel sur l’ordinateur familial que sur l’Ordicollège est  quasi nul. Et on ne parle même pas du taux de migration engendré par  Ordicollège (c’est à dire familles ayant fait le choix d’abandonner leur  OS propriétaire pour passer au libre pour la machine familiale).

Je ne suis pas du tout étonné par ce constat. Ça ne peut pas être autrement, car personne n'a été formé à utiliser les solutions libres équivalentes aux solutions propriétaires massivement répandues. La plupart des gens n’ont même pas conscience que des alternatives existent. Par exemple sur les ordicollège on trouve Adobe Reader, pourquoi ce choix ? Il n'était pas compliqué d'expliquer que Evince faisait exactement la même chose. Non ?

Je vois dans cet exemple la parfaite illustration de ce que je dénonce. Vous avez fait le choix d'intégrer le visionneur de document PDF d'Adobe, car les utilisateurs en sont dépendants. Et finalement sous prétexte de faciliter la vie des utilisateurs vous faites le choix d'entretenir leur dépendance à une solution propriétaire. Pourquoi ? Pour la petite histoire, ce lecteur est régulièrement victime d'attaques, car il est farci de faille de sécurités qui mettent des semaines à être comblé. Il suffit de taper "Faille de sécurité Adobe Reader" dans Google pour se convaincre qu'il ne faut tout simplement pas utiliser ce logiciel.

Alors oui cela demande un effort d'accompagnement pour expliquer que "pc" n'est pas synonyme de Windows, qu'un fichier .exe ne peut normalement pas être installé sous une distribution Gnu/Linux, qu'il existe des solutions libres à la plupart des usages informatiques, et que si l'équivalent n'existe pas il suffit de demander à quelqu'un de le faire et pourquoi pas le payer pour ça. L'argent public serait à mon sens beaucoup mieux dépensé s'il servait à financer le développement de logiciel libre qui répondrait à un besoin non satisfait.

Ordicollege a écrit :

➢    Cette approche est parfaitement déplacée… Tous des cons, sauf ?

Je ne vois pas en quoi cette approche est déplacée. Elle est issue d'une réflexion sur le rapport que j'ai aux objets et elle n'est pas prête de changer. Vous pourrez m'expliquer tout ce que vous voudrez sur l'iPad sur sa convivialité sa facilité d'accès, etc. ce que je vois c'est que lorsqu'on a acquis un tel engin c'est pas l'utilisateur qui le possède, mais bien la firme qu'il y a derrière qui possède l'utilisateur. Vous ne pourrez jamais faire avec un iPad autre chose que ce qu'a autorisé ou prévu Apple. Vous êtes donc bien dépendant d'Apple quant à l'utilisation de cet objet, c'est Apple qui tient la laisse, elle est belle certes, plein de strass et de paillettes d'accord, mais ça reste une laisse dont le seul objectif est de vous maintenir captif. Un outil qui maintient captif est un outil d'aliénation je vois pas comment je peux le dire autrement.

Ordicollege a écrit :

> Donc, on oublie l’apport multimédia du manuel  numérique ? (il convient de faire la différence entre manuel numérique  et livre numérique). Et l'apport incontestable dans le cadre du handicap  ? Petit rappel au passage : l’équipement en manuels scolaires ne relève  pas de la compétence du Conseil général, mais de l’Education Nationale.

Non non non pas du tout. Je suis parfaitement convaincu que le numérique a tout à fait sa place en tant outil pédagogique. Ce que je voulais dire est justement que si les outils numériques que l'on introduit à l'école servent à faire la même chose (souvent en moins bien) que d'autres outils alors c'est inutile. Numériser un livre ça ne sert à rien (à part éviter les scolioses) utiliser les capacités multimédia de l'outil numérique pour enrichir un contenu oui cela à du sens. Mais je ne vois pas en quoi l'iPad apporte un plus par rapport à une autre solution plus ouverte.

Par contre ce que je constate, et ce à quoi vous n'apportez aucune réponse ni aucun commentaire, c'est que l'utilisation de l'iPad accentue les inégalités sociales entre les élèves.  Les inégalité se creuse entre les élèves qui auront les moyens d'acheter du contenu pour leur iPad sur la plateforme d'Apple et ceux qui n'en n'auront pas les moyens. Les foyers les plus modestes pour qui la dotation du conseil général représentait jusqu'à maintenant le seul ordinateur du foyer seront les premiers stigmatisés. Donner à un collégien un ordinateur accompagné d'un système d'exploitation libre participe à réduire les inégalités sociales et représente à mon sens, une bien meilleure utilisation des deniers publics.

Ordicollege a écrit :

➢    C’est faux.  A ce stade de la discussion, j’aimerais vraiment savoir qui possède un  iPad et l’utilise au quotidien pour en parler ainsi. Si la base du  discours repose sur la reprise de lectures diverses, ce n’est à mon sens  pas une approche très objective.

Je crois avoir suffisamment expliqué pourquoi je n'ai pas besoin d'avoir essayé l'iPad pour en conclure que ce n'est pas l'outil le plus adapté à répondre à la question de l'éducation à l'usage du numérique à l'école.

Ordicollege a écrit :

L'objectif d'Ordicollège est simple : favoriser l'accès aux savoirs via des outils, les plus simples.

Il devrait être : favoriser l'accès aux savoirs via des outils qui garantissent la liberté, l'égalité et l'indépendance des élèves.


Je crois deviner au travers de vos interventions, de nos échanges lors de nos rencontres et de mes observations que l'opération ordicollège est confrontée à plusieurs problèmes avec l'utilisation d'ordinateur sous Ubuntu Gnu/Linux :

    * la connaissance de l'environnement Gnu/Linux est mal connue par l'équipe ordicollège (ce qui n'est pas un problème en soit, on peu toujours apprendre) ce qui à conduit à des choix techniques discutables comme :
         - le partitionnement des ordicollège à la "Windows" (partition de donnée et partition système alors que l'usage est partition / et /home),
         - le même mot de passe root (pas très compliqué) pour tous les ordicollèges, ce qui est très discutable au niveau de la sécurité
         - la charte qui empêche aux utilisateurs de faire les mises à jour de leur système (cette tache étant réservé à l'équipe ordicollège) ce qui est encore une fois très discutable du point de vu de la sécurité.

    * la faible culture informatique de quelques enseignants qui se retrouvent en difficulté pour la mise en oeuvre de l'outil informatique dans leur pédagogie. La méconnaissance massive du monde du logiciel libre par le grand public (enseignant compris). L'ABSENCE TOTALE de FORMATION SÉRIEUSE pour combler ce manque. Je crois comprendre au travers vos interventions que cela est due à des problèmes de compétences (comprendre de financement) entre le département qui fournit le matériel et le rectorat qui à la charge de la formation des enseignants.
   
    * Divers problème technique de mise en oeuvre du matériel dans les collèges (réseau, équipement pour ranger le matériel, prise électrique, etc.) qui semble se régler au cours des années.
   
À ces divers problèmes, vous sembler répondre :  "tablette graphique" car plus simple et plus rapide à mettre en oeuvre, plus intuitive (donc pas besoin de formation), un "écran qui ne fait pas écran" etc. Personnellement je pense que savoir utiliser un ordinateur (avec un clavier, un disque dur, etc.) est de nos jours une compétence indispensable et que le choix qui avait été retenu d'équiper les collégiens de portable était le bon. Ceci dit, l'idée de la tablette grapique n'est pas un problème en soi, et c'est bien le choix de l'iPad qui est problématique.

En effet dans la brochure "Guide des usages pédagogiques de l’iPad" plusieurs choses me gênent. Par exemple la recommandation d'utiliser Dropbox pour synchroniser ses données entre un ordinateur et un iPad. Hormis le fait que cela crait une discrimination entre le collégien qui aura une connexion internet et un ordinateur chez lui et qui pourra utiliser ce logiciel et les autres collégiens (ceux qui n'ont pas d'ordi ou d'internet à la maison) ; rien que l'idée que l'on puisse utiliser ce type de service (hébergement "dans les nuages") pour du contenu produit par des collégiens est un scandale. En France nous avons la Loi "Informatique et liberté" qui protège (un peu) les citoyens face aux dangers de l'utilisation des données personnelles et de l'informatique. Dropbox est un service proposé par une société américaine, qui héberge le contenu de ses utilisateurs sur le sol Etats-Unien. La loi Patriot Act, toujours en cours aux États-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001, permet à n'importe quel service de police et de renseignement (CIA, FBI, NSA, etc.) d''accéder sans autorisation ou tutelle d'un juge aux contenus stocker sur les ordinateurs hébergés aux États-Unis. Il y a là ,à mon avis, un très gros problème quant au droit à la vie privée de nos collégiens. Les petits Corrèzien auront l'air malin lorsqu'ils voudront faire leurs études aux États-Unis et qu'on leur refusera le visa pour des propos ou des "productions" réalisé en pleine crise d'adolescence et innocemment partagé sur Facebook ou stocké sur DropBox !

Je passe sur le fait qu'il faille utiliser iTune pour charger des logiciels, à ce stade c'est du détail. Enfin dans l'offre logiciel offerte par l'iPad et proposer dans le guide pédagogique je ne vois rien qui ne pourrait pas être porté sur d'autres plateformes. En fait, le seul intérêt que je vois dans l'utilisation de l'iPad c'est qu'il empêche l'utilisation de la technologie flash qui est une véritable plaie dans la diffusion de contenu sur Internet.

Comme le dit Torquemenda, il aurait été sans doute plus sage d'attendre un peu que l'usage de la tablette graphique se démocratise et propose différentes solutions avant de se jeter dessus. Ubuntu (avec unity), ainsi qu'Android propose déjà des environnements libres pour ce type d'appareil.

Pour résumer :

Les points sur lesquels nous sommes d'accord :
L'usage du numérique a parfaitement sa place à l'école. Équiper les collégiens de matériel et de logiciels qui permettent une autre approche pédagogique est quelque chose d'intelligent et de nécessaire.

Les points sur lesquels nous sommes à priori en désaccord :

L'école n'a pas pour mission d'entretenir le business de sociétés commerciales (qui passe par l'enferment et la création de dépendance vis-à-vis d'un produit). C'est pour cette raison que je pense comme le dit  l'AFUL que "les logiciels et les ressources numériques acquises,  développées ou produites avec participation de fonds publics doivent  être placées sous licence libre et disponibles dans un format ouvert  afin de permettre leur libre partage : les utiliser, étudier,  modifier,  redistribuer librement."

Enfermer les utilisateurs (iTunes, DRM), leurs faire courir des risques quant au devenir de leurs contenus (formats fermés, hébergement dans les nuages du type DropBox) sous couvert de leur faciliter la vie n'est pas acceptable.

Savoir utiliser correctement un ordinateur est une compétence fondamentale au 21éme siècle ; l'usage de tablette graphique ne permet pas d'atteindre cet objectif.

Quelques propositions :

Nous pourrions avec l'association ou à titre personnel créer des supports pédagogiques (sous forme de screencast par exemple) qui aiderait les utilisateurs (enseignants, collégiens et autres) à comprendre comment fonctionne l'environnement Ubuntu Gnu/Linux (architecture, installation de logiciels, maintenance,  etc.) et les logiciels fournis.

Nous pourrions voir ensemble comment apporter des solutions libres aux besoins des enseignants en les accompagnant de module de formation sous forme numérique (web, screencast, didacticiel, etc.) ou sous forme plus classique (vidéoprojeteur et salle de TP).

À plus long terme nous pourrions envisager de créer un poste de formateur au sein de l'association (sous forme d'emploi aidé ?) qui se chargerait de produire du contenu de formation et pourquoi pas, qui se chargerait de le dispenser dans les collèges auprès des enseignants, parents et élèves.


Enfin, j'aimerais dire que si nos débats sont passionnés, j'ai un très grand respect pour l'opération ordicollège et pour les personnes qui la font vivre chaque jour. Le choix de l'iPad est une mauvaise nouvelle pour les libristes que nous sommes, c'est une évidence, et je vous remercie de venir en discuter "en terre hostile" avec nous ; vous auriez très bien pu nous ignorer cordialement.
J'espère que nos échanges nous permettront de faire évoluer nos positions respectives.

Thomas Guillot

PS: Ces propos n'engagent que moi et ne représentent pas une position officielle de l'association Pullco

Hors ligne

#18 21-11-2010 12:34:58

kinux
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Je constate que sur le quotidien "La Montagne" d'aujourd'hui, le Responsable syndical départemental du SNES (syndicat des Enseignants du Secondaire), d'ailleurs prof de Maths à Larche, émet le même doute que moi, sur l'utilité pédagogique de l'Ipad....

ça me rassure quelque part.... Il doit fréquenter lui aussi les cafés du commerce !!  smile


Dans Linux il y a un noyau, dans Windows des pépins...
Linux: Be Root !   Windows: Re Boot !

Hors ligne

#19 21-11-2010 15:31:02

Gtom
Administrateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Le problème n'est pas de savoir si l'iPad à une utilité pédagogique ou pas, il en a certainement une. Quelle que soit l'initiative que tu prends il y aura toujours des râleurs pour dire que c'est inutile. Car quand on ne sait pas, on commence par dire que ça ne sert à rien. Je n'ai pas lu l'article et je ne sais pas quelle est l'argumentation de ce syndicaliste pour dire que c'est inutile. Je crois en tous cas que quelle que soit l'innovation que tu mets en place, il faut l'accompagner de formation à l'attention des personnes qui seront chargées de la mettre en oeuvre. Quand on sait faire du tricycle on ne voit pas l'intérêt de faire du vélo, surtout lorsque chaque fois qu'on est monté dessus on s'est cassé la gueule.

Ce que je voudrais bien c'est qu'on arrive à déplacer le débat sur l'utilité ou pas de iPad vers la question des objectifs qu'on se fixe avec une opération comme ordicollège.

Si le but de l'opération ordicollège est juste comme le dit Bernard : "L'objectif d'Ordicollège est simple : favoriser l'accès aux savoirs via des outils, les plus simples." alors l'iPad rentre tout à fait dans ce cadre, le but est atteint et tout le monde est content.
Après en tant que contribuable, citoyen, enseignant, parent je touves que ça tire un peu court et que ça n'est pas très ambitieux pour l'investissement que ça représente.

Le problème de l'iPad est bien sa fermeture qui n'a d'autre objectif que de rendre captifs ses utilisateurs pour mieux les asservir. Ordicollège en ayant des objectifs aussi peu ambitieux ne voit pas de problème à l'utilisation de l'iPad, car l'objectif n'est pas de faire de ses utilisateurs des citoyens libres capables d'ouverture d'esprit, de sens critique, de réflexion leur permettant de prendre des décisions en conscience. Non, dans un tel projet on réfléchit à leur place, aucun effort ne leur est demandé. Au contraire on va tout faire pour que surtout, ni enseignant ni élève n'aient d'effort intellectuel à faire. Ils savent presser un bouton au bon moment, c'est bien suffisant. Ils seront tout à fait aptes à servir (sans trop poser de problèmes) les entreprises dans lesquels ils seront également chargés de presser des boutons. Les plus riches et les plus éduquer d'entre eux auront appris par d’autres moyens que l'école à se servir d'un ordinateur (sous Windows). Ils seront tout à fait capables de mesurer l'efficience de l'entreprise en alignant des chiffres dans des tableaux Excel. Ils seront en mesure de faire un petit mémo sous Word pour rappeler combien il serait rentable de virer quelques "presses boutons" et ainsi permettre un relèvement de la cote de l'action de la société. Voilà le programme avec des objectifs comme ceux-là.

La révolution numérique est bien en marche, elle pose tous les jours de nouvelles interrogations sur nos pratiques et notre avenir. Comment trouver du travail si l'on ne sait pas se servir d'un ordinateur ? Comment s'informer correctement si nous sommes en incapacité de faire du tri dans la masse d'informations que nous recevons chaque jour au travers de tous les médias mise à notre disposition ? Quelles questions je dois me poser avant de déballer ma vie privée sur les réseaux sociaux ? Quels sont les dangers, les risques d'une utilisation inadaptée des réseaux et outils numériques ? Comment faire en sorte de donner assez de maitrise à l'utilisateur sur les outils pour que ce ne soit pas les outils qui maitrisent les utilisateurs. Voilà les questions auxquels un projet comme ordicollège devrait apporter des réponses. Il y a beaucoup de demandes en ce sens. Avec Julien (taziden) nous sommes de plus en plus sollicités pour venir parler d'Internet, de ses usages et des dangers d'une utilisation non maitrisée dans les collèges et les lycées. Il y a là un vrai besoin et une vraie demande en phase avec les problèmes actuels et futurs de nos sociétés. L'informatique, depuis l'explosion d'Internet, est partout et pourtant elle n'est toujours pas enseigner en tant matière à part entière. Le B2I est en ce sens une belle mascarade et participe massivement au phénomène que je dénonce c'est-à-dire à la formation d'utilisateur "presse-bouton". Le choix de l'iPad va nous faire faire un pas de plus vers le précipice, c'est tout.

Thomas

Hors ligne

#20 21-11-2010 17:50:29

Ordicollege
Membre

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

@Kinux :
le représentant syndical du SNES indique « « L’utilisation en classe ne sera pas très aisée. On manque d’information sur l’iPad. On devra apprendre sur le tas comment l’utiliser. Alors que le corps enseignant commence à peine à prendre ses marques avec l’ordicollège, l’introduction de l’iPad en sixième interroge. Cela paraît un peu prématuré. On n’a pas encore utilisé le potentiel des ordinateurs en classe, même si on les utilise en maths et en technologie».

Il parle de l’iPad en ne connaissant certainement pas bien le produit. Nous avons rencontré le même problème avec l’arrivée des Ordicollege sous Linux en 2008, ne l’oubliez pas ! Le fait de ne pas choisir Windows avait entraîné une levée de bouclier (système marginal, logiciels non standards et j’en passe…)

En s’exprimant sur le sujet, d’une part il répond aux attentes de la presse, qui traite essentiellement et depuis le départ l’aspect évènementiel sans s’intéresser au fond, et d’autre part il est dans son rôle de syndicaliste.

@Thomas :
Oui, et je comprend en même temps que cela puisse paraître un peu court. Cependant il faut arriver à gérer l’arrivée de l’ordinateur comme outil pédagogique en tenant compte des attentes des parents, des enseignants et des élus. La vitesse d’intégration de ces outils n’est pas assez rapide pour bon nombre de parents et d’élus, l’outil quel qu’il soit ne satisfait pas l’ensemble des enseignants, etc…
Alors que faire : baisser les bras et se dire que c’est du rôle de l’Etat de mettre tout ça en place ? Ou bien essayer de faire progresser la situation, petit à petit, certainement pas avec des utilisations très ambitieuses au départ, mais…

Le programme pédagogique ne relève pas de la compétence de la collectivité. Je ne suis pas certain que l’enseignement de l’internet, par exemple, nécessite d’en faire une « matière à part entière ». L’internet peut trouver sa place dans chaque matière, mais cela signifie qu’il est nécessaire de faire évoluer les programmes.

La formation des enseignants relève de l’Education nationale. Tout autre structure, que ce soit une collectivité comme le CG ou une association, ne peuvent prétendre faire autre chose que de l’initiation ou de la découverte.

#21 21-11-2010 18:05:06

taziden
Modérateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

@Ordicollege :  Pouvez vous nous decrire les avantages sur le plan pedagogique de la solution iBad ? Qu'est ce que ce fameux produit peut selon vous apporter de plus par rapport a ordicollege ?
Je ne parle pas de materiel mais bel et bien en terme logiciel et pedagogique.
Par ailleurs, vous ne m'avez toujours pas repondu sur la liste des candidats.

Hors ligne

#22 21-11-2010 22:02:48

Gtom
Administrateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Ordicollège a écrit :

Oui, et je comprend en même temps que cela puisse paraître un peu court. Cependant il faut arriver à gérer l’arrivée de l’ordinateur comme outil pédagogique en tenant compte des attentes des parents, des enseignants et des élus. La vitesse d’intégration de ces outils n’est pas assez rapide pour bon nombre de parents et d’élus, l’outil quel qu’il soit ne satisfait pas l’ensemble des enseignants, etc…
Alors que faire : baisser les bras et se dire que c’est du rôle de l’Etat de mettre tout ça en place ? Ou bien essayer de faire progresser la situation, petit à petit, certainement pas avec des utilisations très ambitieuses au départ, mais…

Non, il ne faut surtout pas baisser les bras, mais bien continuer à expliquer, démontrer, former... Je vois dans l'adoption de l'iPad un renoncement au projet plus ambitieux et plus riche que représentait l'Ordicollège sous Ubuntu Gnu/Linux. Je le redis encore une fois, le choix de l'iPad dans le but de faciliter la vie des utilisateurs est un mauvais choix. C'est un mauvais choix, car il conduit inévitablement à de nombreux effets pervers que je n'ai eu de cesse de dénoncer tout au long de mes interventions dans cette discussion. Je constate d'ailleurs, que tout le fond du problème ne provoque aucune réaction de votre part. Que devons-nous en conclure ? Qui ne dit mot consent ? Ou alors que vous n'êtes pas le bon interlocuteur pour traiter de ces sujets ? Dites-le-nous franchement si vous ne pouvez pas répondre sur le fond, on peut le comprendre au vu de votre position, mais ce dialogue de sourds commence à devenir stérile.

Ordicollège a écrit :

Le programme pédagogique ne relève pas de la compétence de la collectivité. Je ne suis pas certain que l’enseignement de l’internet, par exemple, nécessite d’en faire une « matière à part entière ». L’internet peut trouver sa place dans chaque matière, mais cela signifie qu’il est nécessaire de faire évoluer les programmes.

Ce n'est pas ce que j'ai dit, bien qu'un module Internet, dans un cours d'informatique en tant que matière à part entière serait à l'évidence, plus que nécessaire, à en croire le nombre d'âneries qu'il m'est donné de lire ou d'entendre sur le sujet... En tous cas, je peux vous certifier que le sujet intéresse, sinon inquiète beaucoup le milieu de la "vie scolaire" dans les collèges et les lycées. Mais c'est un autre sujet, on peut ouvrir une autre discussion là-dessus si vous le souhaitez.

Ordicollège a écrit :

La formation des enseignants relève de l’Education nationale. Tout autre structure, que ce soit une collectivité comme le CG ou une association, ne peuvent prétendre faire autre chose que de l’initiation ou de la découverte

.

J'ai bien compris que la formation était de la compétence de l'EN et que vous n'aviez aucun pouvoir là dessus. Pour autant doit-on baisser les bras face au problème de la formation ? À mon avis non, surtout si cela doit conduire à adopter des mauvaises solutions comme celle de l'iPad.

Appeler ça comme vous voulez : initiation, découverte, accompagnement... ce qui compte c'est bien de proposer quelque chose. Les propositions que j'ai faites vont dans ce sens. Même si tout le monde n'en profite pas, quelle qu’en soit la raison, mais qu'un certain nombre de personnes trouvent ça utile, que ça les aide dans leur pratique pédagogique ; nous aurons là un argument de poids pour aller frapper aux portes des décideurs de l'EN  afin de leur dire : "Eh oh, vous voyer que c'est utile, il faudrait peut-être mettre un peu de moyens maintenant !"

Thomas

Hors ligne

#23 22-11-2010 13:41:58

torquemada
Adhérent

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

Ordicollege a écrit :

@elfnoir : si cet outil Ordicollège est si mauvais, si inutile et si peu approprié, je trouverais normal que tu ne l'accepte pas.  Il existe une clause qui permet aux parents de refuser la dotation. Dans ce cas, le matériel reste au collège et est remis à l'enfant durant les cours ou il est nécessaire.

argument typique ...
on l'a récemment entendu à propos de l'introduction du controle biométrique dans 3 lycées de Brive ...
Quelle est la marge de maneuvre d'une famille consciente des "inconvénients" de cet outil , face au risque d'avoir un gamin "disqualifié" par son non respect de la norme ?

L'équation minitel 2.0 ( ou toute autre forme de technologie "fashion) = modernité est vécue comme une évidence  ... Et l'on connait ( ou alors on devrait ) le conformisme des groupes de pré-adolescents ...

Pour ma part, je pense qu'il conviendra, sous peu, de reprendre ce débat sous l'angle politique ...
Et ne me tombez pas dessus à bras raccourcis, mes petits camarades libristes, tout ce que vous avez avancé depuis le début de cette discussion, ce sont des arguments, et des réflexionx politiques  ...


érectus et encore pas tout le temps ayant franchi le cap, mais qui  se sent pô Sapiens linuxus Sapienspour 2 sous ...
Le blog du passejaĩre

Hors ligne

#24 22-11-2010 16:56:06

PapaPingouin
Membre

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

A titre info,
Ils en ont parlé ce midi dans le JT de TF1 !
Les gamins ont l'air ravi, et le père témoignage seulement son inquiétude quand à l'accès à Internet ...
L'enseignant présente l'objet comme une révolution ...

PS : Je ne prend pas part au débat ... Je manifesterai juste ma vision Anti Pomme ! On a arrêter de donner des sioux à M$, c'est pas pour les donner à Apple ...


Linux ?
y'a moins bien ...
Mais c'est plus cher !

Hors ligne

#25 22-11-2010 17:49:31

cbn
Administrateur

Re : Des iBad pour les collégiens corréziens

PapaPingouin a écrit :

... PS : Je ne prend pas part au débat ... Je manifesterai juste ma vision Anti Pomme ! On a arrêter de donner des sioux à M$, c'est pas pour les donner à Apple ...

+1 J'adhère tongue

Mangez des pommes ... disait-il ... wink
Bref ! ...
Moi, tout çà, cela me rappel les dotations de certaines écoles/collèges en Macintosh 128k puis SE.
Horriblement cher à l'époque. Sans parler des accessoires, imprimantes, ... spécifique à la marque.
Sans oublier les Goupil, MO5, TO7 et autres des années plus tôt.
Et pour quelle utilité au final ?
Pour la plupart ; peu utilisés. Certains ont été rangé (voir rapidement) dans un placard ou sur le haut d'une armoire.
D'autres plus chanceux ont finis poussiéreux dans un local ... vite abandonné.
Triste histoire que la vie d'un ordinateur en milieu hostile.
Puis un beau jour, des années plus tard, ils ont été sortis de leur hibernation.
Pour aller où ?
Pour aller à la déchetterie.
RIP
(Histoire vraie)
sad


Étant philosophe, j'ai un problème pour chaque solution.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB